Petite rétrospective de l'histoire de notre école

Etroitement liée à l'expérience familiale et de vie de son fondateur John C, l'Ecole Ichmoukametoff s'est construite autour d'un fervent esprit de partage, et de la passion de la vie dans la nature et de la culture bashkir-cosaque. (PHOTO 2011 (c) John C)
Etroitement liée à l'expérience familiale et de vie de son fondateur John C, l'Ecole Ichmoukametoff s'est construite autour d'un fervent esprit de partage, et de la passion de la vie dans la nature et de la culture bashkir-cosaque. (PHOTO 2011 (c) John C)

D'une école de survie à une école de vie : L'histoire de l'Ecole Ichmoukametoff, du Centre culturel la  ferme bashkir-cosaque et de son évolution...

 

DE 2003-2008 : Jonathan Czödör Ichmoukametoff (dit John C) avec son approche familiale et culturelle bashkir - cosaque de la vie en pleine nature, des savoirs traditionnels qu'il maitrise, et de son expérience du voyage  en milieu isolé (Yakoutie, Kazakhstan, Bashkortostan...)se voit proposé de composer des programmes de formations autour de la "survie", d'abord pour un public assez confidentiel (connaissances militaires) puis pour un plus large public. Bénévolement, il distille avec humilité et pédagogie ses premiers cours de "survie" auprès de professionnels, de particuliers,ou bien  encore au sein d'associations... En découle  un premier programme complet de formations baptisé SEF : "survie en forêt".  Il donnera son premier stage de "survie" autour de ce programme à un groupe de 3 camarades  en aout 2006. Courant octobre 2008, John C est gravement malade. Suite au décès de son grand-oncle au Kazakhstan en cette même fin d'année, John C fait un tour du "pays"  dans l'idée d'aller à la rencontre d'anciens et d'en préserver les savoirs. C'est le début  pour lui d'une prise de conscience profonde pour préserver les traditions ancestrales de son peuple et en faire la promotion culturelle : "Ce qui ne se donne pas, se perd".  En cette même fin d'année, il reçoit le titre honorifique (et héréditaire) de Sotnik (Lieutenant) de cosaques d'Orenburg en l'honneur de son arrière-grand-père Artem Ishmukhametov, ancien officier au 2e régiment des cosaques d'Orenburg de 1900 à 1918.

 

JANVIER 2009 : Création de l'école de vie et survie en forêt (dit EVSF) le 01 janvier 2009 avec le statut d'auto-entrepreneur. A côté de ses activités professionnelles, John C développe son école pour transmettre d'une part des informations et des compétences utiles pour prévenir le danger dans la nature (travailleurs en milieu isolé, expatriés en milieu hostile,  aventuriers au long cours, militaires...), ou le cas échéant de gérer la situation pour s'en sortir (regagner la civilisation ou attendre les secours...). En outre, il tente de sensibiliser ses stagiaires à la préservation de l'environnement et à la vie au contact de la nature dans un esprit de durabilité de ces activités. A travers un cursus de formations "vie et survie dans la forêt", il formera plusieurs milliers de stagiaires de 2009 à 2017 !

 

En parallèle de ces stages de survie, il débutera en famille la promotion de sa culture d'origine et la transmission des savoirs liés en introduisant des stages autour des traditions cosaques et bashkirs.

 

FEVRIER et MARS 2009 : John C fera ses premiers pas télévisés avec ses toutes premières participations à des documentaires, interview autour de la vie en pleine nature, de la survie et de sa culture familiale.

 

JUILLET 2011 : Premiers pas comme "passeur" (animateur TV) de John C pour l'émission pastille "Mission  : Aventures" (20 épisodes) pour France 3 régionale.

 

JUILLET 2013 à JUILLET 2014 : Tournages et diffusion des émissions "Cuisine sauvage" avec John C en passeur pour France 5 en prime time ! 5 épisodes de 52min autour de la vie sauvage, de la cuisine dans la nature. Cuisine sauvage sera rediffusée sur plusieurs chaines, jusqu'à aujourd'hui encore ! John C profitera pour mettre en avant son côté cosaque pour faire connaitre au public français une culture méconnue...  La même année, il stoppe ses autres activités professionnelles  pour se consacrer totalement au développement de son école.

 

En parallèle à partir de 2014, John C est sollicité pour  former à  la survie dans un cadre d'évasion, fuite et survie plusieurs membres des forces spéciales françaises dans le cadre de l'exercice "ESCAPE". Sa mission  : préparer les commandos à la réalité d'une situation de survie lors d'une fuite en territoire hostile.

 

A PARTIR DE JANVIER 2015 : Après avoir fait plusieurs petites missions de pistage (anti-braconnage et recherche), John C en qualité de pisteur reconnu dans le monde professionnel développe une branche supplémentaire à son école (le CFCP : Centre de formation aux compétences de pisteur) pour d'une part promouvoir le pistage comme outil d'utilité public (anti-braconnage, recherche et sauvetage), et d'une autre part développer un programme  pointu pour former des pisteurs notamment professionnels. Il développe  la "procédure d'investigation en pistage", une méthodologie pratique   de pistage permettant d'analyser une scène et d'identifier les auteurs d'un braconnage à partir des empreintes et autres traces laissées.

 

30 AOUT 2016 : Acquisition de terres dans le Sud-Ouest de la France pour aller plus loin dans l'aventure du partage culturel pour bâtir une ferme traditionnelle bashkir-cosaque inspirée du 19e à l'image des possessions de sa famille, et d'y vivre prochainement en totale autonomie comme ses anciens. Les travaux débutent rapidement, et les stages ralentissent. L'objectif : proposer un lieu unique hors du temps pour partager encore plus autour des cultures bashkir et cosaques ! En "pionnier", John C s'installe sur ces terres pour y travailler en continue (il y vivra 6 mois sans eau potable, 2 ans sans électricité le temps des travaux, et se chauffe uniquement au feu de bois). Une expérience importante et un tournant  dans l'histoire de l'école et son évolution !

 

SEPTEMBRE 2016 : Après avoir fait quelques missions en anti-braconnage ça et là, John C prend part à un audit et une investigation en matière d'anti-braconnage au Congo Brazzaville en mettant ses compétences à disposition de la cause animale. La même année, il début la formation de policiers de l'environnement à la "procédure d'investigation en pistage".

 

FEVRIER 2017 : Au cours de cette année, John C est de nouveau sollicité par l'Armée française par une unité de forces spéciales  spécialisée dans la recherche du renseignement pour développer une cellule survie au sein de son régiment, former ses deux futurs moniteurs, et encadrer les premières formations en interne , mission qui s'achèvera en  novembre 2018.

 

17 JUIN 2017 : Avec la première partie des travaux terminés sur ce qui est devenu à présent une ferme bashkir-cosaque, John C décidé de modifier le nom de l'école, alors EVSF, en ECOLE ICHMOUKAMETOFF, en l'hommage de sa famille maternelle  : En effet, son grand-oncle Myrt étant mort en décembre 2008 et sa grand-mère Maï en mars 2014, il semblait essentiel pour lui de garder en mémoire le nom de sa famille dans la transmission et de le mettre à l'honneur pour tout ce que celle ci lui a apporté. L'objectif est également de s'éloigner  purement et simplement du mot  "survie" et  du monde du "survivalisme" dans lequel il ne se reconnait pas pour aller davantage dans le partage culturel bashkir et cosaque ainsi que dans la transmission de savoirs et de gestes anciens qui en découlent, dans optique de vie en autonomie en milieu rural, de vie sauvage, et de transmission de valeurs traditionnelles et familiales bien ancrées.

 

20 MAI 2018 : Jonathan CZODOR ICHMOUKAMETOFF en vertu de la préservation  et la promotion de la culture authentique cosaque reçoit le grade militaire de Podesaul (Capitaine) des Cosaques de Russie par l'Ataman Chmyriev par délégation du Général Nikitin en Russie. Un gage de reconnaissance pour la qualité de son travail et l'histoire de sa famille.


NOVEMBRE 2018 : Pour avancer davantage sur les travaux de la ferme et préparer la venue de sa famille , John C décide de ralentir les stages au sein de l'école et de stopper ses missions au sein des institutions et autres dans le domaine professionnel avec notamment le souhait de développer davantage par la suite le côté culturel et traditionnel de ses activités. Une réforme du catalogue de formation débute.

 

JUILLET 2019  : Tout étant fin prêt pour accueillir les enfants, la petite famille s'installe définitivement sur les terres de la ferme bashkir-cosaque pour y vivre en autonomie à l'image des arrières-grands-parents et grands-parents de la famille  Ishmukhametov/Ichmoukametoff de John C . Nouvelle dimension avec cette expérience de vie hors du commun, notamment en matière d'immersion culturelle et de retours sur l'expérience à partager.

 

27 JANVIER 2021 : Jonathan CZODOR ICHMOUKAMETOFF est décoré par le Grand Kurultaï Bashkir (l'assemblée bashkir) pour le devoir de mémoire de sa famille, la préservation des savoirs ancestraux et traditionnels de son peuple et la promotion de la culture bashkir. Le Kurultaï lui décerne  la médaille "Au service de la Nation", agrafe verte, N°387 (Décret officiel bashkir N°2 du 11 février 2010) en ce mois de janvier 2021. Cette décoration n'a été distribué qu'à 387 personnes à cette date à travers le monde entier, ultime reconnaissance de la qualité et de l'authenticité de son travail et des enseignements qu'il partage.

 

ACTUELLEMENT : l'ECOLE ICHMOUKAMETOFF - Centre culturel la Ferme bashkir-cosaque prend forme petit à petit. Les travaux devraient se terminer en septembre 2021. Un autre projet en parallèle a émergé :Nous vous en parlerons plus au printemps 2022 ... L'aventure continue !