Stage S.A.R : Survie, autonomie et résilience, vivre en autosuffisance en milieu rural

dacha bashkir cosaque maison en bois autonomie ferme vivre dans la nature
L'habitation de la petite famille de la ferme bashkir -cosaque. Simplicité, mais pas sans confort, un lieu cosy où il fait bon vivre! (PHOTO 2020 (c) John C)

Un projet d'autonomie en milieu rural ou isolé ? Inspirée du mode de vie bashkir et cosaque, la ferme bashkir -cosaque propose un modèle de vie entre traditions et modernité, entre sciences et savoirs ancestraux proche de la nature et  au rythme de celle-ci.

 

 

« Les bashkirs et les cosaques ont été, à travers leur histoire, deux peuples autonomes capables de vivre en résonance avec des milieux naturels diversifiés parfois hostiles. Très indépendants, ils ont toujours eu à cœur de maintenir leur autonomie. À l’image de vos arrières-grands-parents ou de vos grands-parents en France, mes Anciens ont toujours été autonomes : ils savaient où trouver de l’eau et apprenaient dès le plus jeune âge à allumer un feu. La récolte des plantes et des fruits sauvages n’avaient pas de secret pour eux. Ils pratiquaient un élevage intelligent et raisonné, savaient fabriquer leurs outils (du manche en bois jusqu’au fer forgé), mais aussi leur vaisselle, leurs vêtements, leur mobilier et même leurs habitations ! Ils prenaient soin de ne pas appauvrir leur milieu naturel, car ils savaient qu’ils en dépendaient... Et lorsqu’un coup dur se présentait (souvent lié aux rudesses du climat), c’est tout le clan (la famille élargie), le village entier, voire les villages voisins qui venaient donner un coup de main. Un exemple magnifique et concret en matière d’autonomie, de résilience et de bienveillance ! »  Jonathan Czödör Ichmoukametoff (dit John C)

 

 

Le « S.A.R : survie, autonomie et résilience » n’est pas un stage de « survivalisme ». Il s’adresse principalement aux personnes ayant un projet d’achat de terres en zone rurale, ou en milieu isolé (ou potentiellement à risque), ainsi qu’au citoyen cherchant à élargir son champ de connaissance autour des concepts d’autonomie ou de résilience, ou aux expatriés appelés à se rendre dans des pays aux infrastructures moins développées ou plus fragiles que celles que nous connaissons en France.

 

Son titre joue volontiers de sa proximité avec le terme « S.A.R » anglais (« search and rescue » englobant les opérations de localisation et de secours aux personnes en détresse). En effet, afin de mettre les stagiaires sur la voie de l’autonomie et de la résilience, les enseignements transmis lors du stage reposent en partie sur la recherche, et l’expérimentation à des fins d'autonomie!

 

Le programme du stage s’inspire d’un état d’esprit « à l’ancienne » : il vise à renouer avec un mode de vie plus simple, plus sain, proche de la nature et tendant vers l’autosuffisance, tout en insistant sur l’importance de la base familiale ou communautaire, et en incluant des notions centrales telles que la coopération et la bienveillance. Il s’inspire d’une part des savoir-faire traditionnels ancestraux des cultures bashkirs et cosaques, deux peuples ayant un lien profond avec la nature et le milieu rural, et d’une autre part de l’expérience de la branche familiale Ishmukhametov / Ichmoukametoff à travers les époques, et notamment de notre vie en autonomie sur la ferme bashkir-cosaque.

 

  • Le volet « Survie » du stage est basé sur les recommandations de l’État français et des grandes institutions chargées de la prévention et de la gestion des risques (plan de prévention, plan de mise en sûreté, gestion de l’eau potable en cas de pénurie ou de pollution, importance de la formation de secourisme, etc...). Il aborde également la "survie administrative", en vous livrant les dernières informations à connaitre en matière de législation concernant l'urbanisme (auto-construction, normes etc...), les réglementations pour l’élevage, pour le feu etc...

  • Le volet « Autonomie » propose une définition du terme et en délimite les contours par une approche pratique concrète s’appuyant sur l’exemple de notre ferme bashkir-cosaque et articulé principalement autour de plusieurs points : autoconstruction (en bois notamment), autonomie en eau, autonomie en nourriture (par le biais de la cueillette sauvage, de l’entretien d’un potager domestique, de l’élevage, de la pêche, ou encore de la conservation et du stockage des aliments...), et autonomie énergétique. A cela s'ajoute un module sur l'importance de l'organisation familiale et communautaire notamment à travers d'une bonne communication.

  • Le volet « Résilience » renoue avec les savoirs et les gestes anciens afin d’être capable de perdurer en autosuffisance et d'être toujours en capacité de s'adapter. Nous mettrons en lumière, à travers le prisme du savoir-faire des anciens, ce que les modèles des cultures bashkirs et cosaques peuvent nous apporter pour perdurer malgré les difficultés. Un point particulier sera apporté sur l'organisation sociale en situations difficiles.

 

Informations pratiques

DUREE : 7 Jours

PUBLIC : Adultes uniquement / 10 places maximum

LIEU : La ferme bashkir-cosaque , ses forêts et ses plaines (vous vivrez en totale immersion culturelle sur nos terres ! Un repas d'accueil est prévu et cérémonie du thé tous les jours)

TARIF : 695€ (hors repas / hébergement gratuit en tente individuelle sur la ferme)

MATERIELS : matériels de couchage à prévoir (tente, tapis de sol et sac de couchage), nécessaire de toilette. Vêtements de travail. Prévoir vos repas pour la durée du séjour (possibilité de faire des appoints à proximité).

DATES : Voir CALENDRIER DE NOS ACTIVITES.

FREQUENCE : 1 à 2 par an.

 

DES QUESTIONS ? CONTACTEZ NOUS !